TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


Bédia a mis le temps - France Football

Publié le 7 Avril 2016, 05:00am

Pour un garçon dont le deuxième prénom est Vianney, quoi de plus normal de s’interroger. Alors, «t’étais où ?», Chris Vianney Bédia ? Comment se fait-il qu’à part un petit but face à Créteil à la dernière journée de la saison passée, nul ou presque n’ait entendu parler de cet attaquant de 20 ans avant son coup d’éclat de vendredi face à Brest ? Ce doublé de la victoire tourangelle (2-1) a révélé ce grand échalas (1m90, quand même) qui a appris le football dans les rues de son enfance. Comme beaucoup de mômes d’Abidjan, c’est dans les matches de quartier que Chris Vianney Bédia a développé son amour et son habileté pour le jeu de football. Repéré par le grand club local de l’ASEC Mimosas (d’où sont sortis entre autres Yaya Touré, Gervinho, les deux Kalou…), Bédia n’a finalement pas eu le temps d’intégrer la structure de formation la plus reconnue du pays et est parti pour la France et la banlieue nantaise, où s’est établie sa famille. Licencié au club de Vertou pendant ses études, c’est là qu’il a été repéré par le Tours FC, qui le couvait depuis. Parfois avec difficultés, car l’évolution du môme s’est faite attendre.

3 buts en 2 journées

Ainsi, Marco Simone ne l’avait-il pas forcément repéré en arrivant, l’été dernier. Ou plutôt avait-il remarqué que Chris Vianney n’était souvent «pas là» lors des oppositions, ou au sein de la réserve, un rien maladroit, parfois peu concentré et concerné. En clair, tout le monde attendait un déclic, Bédia y compris. Le simple fait d’être convoqué par coach Simone depuis le début de l’année est bien la preuve d’un changement, d’une évolution. Impression confirmée par sa première apparition de la saison fin février (une dizaine de minutes chez le leader, Dijon, 3-0), puis par quelques autres, magnifiées par le but de l’égalisation face à Laval lors de la 30e journée (1-1). Avant, enfin, la première titularisation de sa carrière, vendredi, face à Brest, et son doublé, dont le but de la victoire deux minutes après l’égalisation bretonne de Battochio.

Dans une attaque au ralenti ces derniers temps (seulement deux buts inscrits lors des quatre journées précédentes), Bédia apporte incontestablement une fraîcheur, un allant qu’avait perdu Tours avec le départ au mercato d’hiver de Christian Kouakou à Caen. Fort de son vécu international (quart de finaliste de la CAN U20 et surtout quart de finaliste du mondial U17, vainqueur de la CAN de la catégorie), Bédia semble enfin exprimer tout son potentiel et s’affirme, à 20 ans, comme un attaquant à surveiller. Et pas seulement pour les défenseurs de L2 ...

Arnaud Tulipier

Bédia a mis le temps - France Football