TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


Tours FC - Stade Brestois : 2-1 (32e journée)

Publié le 1 Avril 2016, 23:12pm

Buts : Bedia (47', 79') pour Tours, Battocchio (77' sp.) pour Brest

Mi-temps : 0-0 ; Stade de la Vallée du Cher : 5.277 spectateurs

Avertissements : Bouhours (73') et Cillard (76') à Tours, Falette (90') à Brest

Tours FC - Stade Brestois : 2-1 (32e journée)

Le Tours FC (10e, 43 points) a définitivement assuré son maintien en venant à bout du Stade Brestois (9e, 44 points). Auteur d'un doublé, le jeune Chris Bedia a saisi sa chance !

Les tourangeaux ont arraché leur succès juste après l'égalisation brestoise sur penalty (77'). Bedia d'une tête en puissance a repris un centre parfaitement enroulé par Khaoui.

Tours FC : Kamara - Gradit, Louvion (cap.), Cillard, Bouhours - Belkebla, Maouche, Khaoui - Santamaria, Bedia (Malfleury 87'), Do Couto (Miracoli 64').

Je m’excuse pour mon comportement envers les arbitres (il a été expulsé après le penalty brestois). Mais ils doivent aussi comprendre la difficulté de digérer quelques décisions. Pour parler du match, mon équipe était très jeune et s’est très bien comportée. Après le premier but, on a eu peur de gagner. On a donné la possibilité à Brest d’attaquer avec des longs ballons. Le penalty est injuste mais la satisfaction est là. On a fait preuve d’une force de réaction après l’égalisation.

- Marco Simone -

On a forcément des regrets après un match comme ça. On a beaucoup subi sur la première mi-temps. On était beaucoup dans la réaction, on a eu du mal à sortir les ballons, sans pour autant que Tours se crée des occasions. J’ai bien aimé la réaction de mon équipe en deuxième période. Avec l’entrée de Sankoh, on a joué plus vers l’avant. Il y avait plus de jeu. Après, on prend le deuxième but sur un nouveau coup de pied arrêté. Ils nous auront vraiment pourris la vie cette saison… On manque de présence dans le jeu aérien. Devant, on a un tel nombre d’occasions de but que l’on rate à un mètre, trois mètres, alors que le but est grand ouvert. On s’est rarement créé autant d’occasions de buts à l’extérieur. Pour le podium ? C’est plié.

- Alex Dupont -