TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


CS Sedan Ardennes

Publié par toursfc.over-blog.com sur 31 Juillet 2008, 21:54pm

Catégories : #Saison 2008-2009 : Ligue 2


L'ambitieuse équipe sedanaise !

La saison passée, le club sedanais venait de quitter l'élite du football français, et visait bien sûr la remontée immédiate. Pour cela, le club avait choisi de miser sur des prêts de jeunes joueurs d'équipes de Ligue 1, malheureusement à la fin de la saison l'objectif ne fut pas atteint ... Mais le CS Sedan Ardennes réalisa tout de même une saison plus qu'honorable, en terminant en plus à la quatrième place, juste derrière Grenoble avec 58 points !

Voici une présentation de l'équipe sedanaise à l'aube de la reprise du championnat, ainsi que les propos du milieu de terrain sedanais Damien Tibéri.


CS Sedan Ardennes :

Entraîneur : Landry Chauvin ; Président : Pascal Urano ; Budget : 11 millions d'euros ; Stade Louis-Dugauguez ; Reccord d'affluence : 23.130 spectateurs (Sedan-Guingamp, 2-0, le 12 mai 2006, en L2) ; Saison dernière : Coupe de France : demi-finales, battu par Lyon (0-1) - Coupe de la Ligue : 2è tour, battu par Nantes (0-1) ; Palmarès : Coupe de France 1956 et 1961 - champion de France de Division 2 en 1955.




Sedan, le profil jeune     (L'Equipe - 31/08/08)

Après avoir échoué au pied du podium, Sedan repart avec un entraîneur qui débute chez les pros et un groupe rénové.


 

QUARANTE-HUIT SÉANCES d’entraînement et cinq matches amicaux avant le jour J. Les Sedanais ont beaucoup transpiré depuis le 25 juin pour réussir leur envol et ne pas être « plombés » d’entrée comme ce fut le cas la saison passée. En mai, le club ardennais était, en effet, venu mourir au pied du podium (4e à 5 points de Grenoble), au terme d’un bon cycle de matches retour mais en manquant son objectif prioritaire, la montée en Ligue 1. La décision d’arrêter, prise par l’entraîneur, José Pasqualetti, a alors amené Pascal Urano, le président, à donner sa chance à Landry Chauvin, trente-neuf ans. Formateur pendant seize ans à Rennes, ce dernier a contribué à faire du club une référence chez les jeunes, en encadrant les Bourillon, Faty, Gourcuff, Mvuemba, Briand ou N’Guéma.

Il a remporté la Coupe Gambardella 2003 et deux titres de champion de France des réserves pros, avant d’être l’adjoint de Dréossi durant six mois à Rennes, puis chômeur à l’intronisation de Guy Lacombe. Son passage remarqué à Clairefontaine, où il était l’un des deux seuls non professionnels à briguer le DEPF (diplôme d’entraîneur professionnel de football), lui permit d’obtenir son diplôme et de décrocher aussitôt, à Sedan, son premier poste à la tête d’une équipe pro. « Je mesure l’immense chance qui m’est offerte, dit-il. Mais j’ai hâte d’entrer dans le vif du sujet. » Celui qui s’était plutôt imaginé en adjoint d’un entraîneur de haut niveau mord à pleines dents dans cette première expérience. « Je ne vais pas m’inventer une carrière qui n’a pas existé, glisse-t-il. Mon inexpérience à ce niveau est évidente, mais je me suis tout de même construit aux côtés de techniciens comme Le Millinaire, Marchand, Gourcuff. Ici, je compte bien mettre en application toutes les connaissances accumulées. Sedan est un tremplin et j’espère m’y inscrire dans la durée. » Bosseur et exigeant, il s’est attelé à intégrer les neuf recrues et à vite se projeter dans le jeu qu’il veut mettre en place, avec de la technicité et de la vivacité dans les échanges. « Pour mieux cerner les caractères », il a convié ses joueurs à des petits déjeuners et à des activités comme le paintball ou le canoë. « Même si rien n’est définitif, les cinq matches d’août permettront déjà de nous situer dans la hiérarchie d’une L 2 relevée », promet Chauvin.

L’effectif, « pleinement validé avec le président », s’est dessiné progressivement, avec les départs de joueurs clés comme Sartre, Abdounou Amalfitano. Comme leur coach, beaucoup de jeunes joueurs auront à faire leurs preuves. Les cadres Eudeline, Suarez, Regnault, Stinat et Sidibé apporteront leur vécu du haut niveau, Sekour, Gharzoul, Briant et Scaramozzino voudront éclore ailleurs que dans leur club formateur, et les Traoré, Cantini, Tibéri et Karaboué, confirmer leur talent prometteur. Landry Chauvin, lui, a déjà intégré la nécessaire prudence dont un entraîneur doit coudre son discours. « On m’a appelé pour construire, précise-t-il. Je n’ai aucun doute sur les qualités et l’implication des joueurs. Mais il faudra se montrer patient avec ce groupe en devenir. Seuls sept joueurs ont plus de 50 matches en L 1 ou L 2. »


PASCAL RÉMY


 




DAMIEN TIBÉRI, milieu sedanais de vingt-deux ans, est convaincu que la jeunesse du groupe peut être un atout dans la lutte pour la montée.


© CSSA - Anthelie

«La saison passée, vous vous étiez rapidement imposé, en disputant 15 matches de Championnat, pour votre première année en L 2, après une expérience à Saint-Raphaël, en CFA 2.

– J’ai tout de même dû patienter avant de jouer. Mais, à partir de fin janvier, je me suis installé dans le groupe. J’ai su être patient et rigoureux en travaillant d’arrache-pied. Cela a fini par payer. Maintenant, j’aspire à jouer beaucoup.

Que pensez-vous de l’équipe actuelle, rénovée à l’intersaison ?

– Ça ne fait qu’un mois qu’on vit ensemble, j’éviterai donc les jugements hâtifs. Mais l’ambiance est très bonne au sein de l’effectif, où il y a un melting-pot de joueurs aguerris et de jeunes aux dents longues. Maintenant, il faut attendre les premiers résultats pour voir comment les choses vont évoluer.


Sedan est-il capable, selon vous, de se mêler à la lutte pour la montée ?

– Je pense que oui. Tous les joueurs sont ambitieux. L’équipe est, certes, un peu inexpérimentée mais, en contrepartie, elle possédera sûrement de la spontanéité et un grain de folie, une fraîcheur supplémentaire. Et puis, je fais confiance aux cadres comme Suarez, Eudeline, Regnault, Sidibé et Cissé, pour nous aider à progresser.


Votre nouvel entraîneur débute, lui aussi, à ce niveau.

– Le groupe est très réceptif à son discours. Avec lui, on a changé notre méthode de travail. On répète beaucoup de gammes techniques et tactiques. Il veut qu’on défende, mais nous laisse pas mal de liberté sur le plan offensif. Il veut, en tout cas, qu’on produise du jeu.


Êtes-vous satisfait de vos matches de préparation ?

- On est progressivement montés en puissance. Après avoir souffert devant Boulogne (1-1) et Nancy (1-6), à cause d'un manque de fraîcheur dû à une lourde charge de travail, on a fini sur trois matches sans défaite : un nul contre Beauvais (1-1) et deux victoires face à Amiens (2-0) et Dudelange (4-1) en jouant plus fluide. On est prêts pour aller à Tours et entrer dans le vif du sujet.


Vous qui aviez signé huit passes décisives la saison passée, vous avez aussimarquélors de ces rencontres.  

- Peut-être que j'ai pris un peu de bouteille et que j'ose plus. Cette saison, avec une confiance renforcée, j'espère être plus décisif. »


PASCAL RÉMY






Effectif

 

Gardiens : Regnault, Briant, Lembet, Gomis.

Défenseurs : Cantini, Tibéri, I. Traoré, Cherfa, Gharzoul, Badiane, Stinat, Scaramozzino, Monney.

Milieux : Sidibé, Le Moigne, Oliveira, Karaboué, Sekour, Eudeline, Tibéri, A. Cissé.

Attaquants : Camara, Mokaké, Lucau, Suarez, Allart, Barry.