TOURS FOOTBALL CLUB

Toute l'actualité du Tours FC, les résultats et toutes les news en direct ! Le blog et rendez-vous des supporters tourangeaux


Dijon FCO - Tours FC : Médias

Publié par toursfc.over-blog.com sur 22 Août 2008, 14:43pm

Catégories : #Saison 2008-2009 : Ligue 2


Voici différents articles de presse avant cette rencontre entre Dijon et Tours, comptant pour la quatrième journée du championnat de Ligue 2.




                    *Cliquez sur l'image.






LE BIEN PUBLIC - les dépêches


Ligue 2 (4è journée) - le DFCO reçoit Tours
  

Pour rugir de plaisir

Valider ses bonnes intentions, c'est ce que le Dijon FCO espère réussir ce soir. Il lui faudra pour cela trouver les solutions susceptibles de désarçonner une solide formation tourangelle.

SI l'on ne s'attarde que sur les résultats bruts, c'est Tours qui arrive ce soir à Dijon en position de favori. Les hommes de Daniel Sanchez ont gagné leurs deux matches à domicile, n'ont cédé que dans les arrêts de jeu à Metz et n'ont encaissé que deux buts en trois matches. A l'inverse, Dijon n'a récolté qu'un point et a ramassé sept fois le ballon dans ses filets.
Si l'on regarde d'un peu plus près les prestations dijonnaises, l'analyse est forcément différente. D'abord parce que le DFCO s'est amélioré à chaque match et peut espérer continuer sur cette voie. Ensuite parce qu'il vient de briser le cycle des défaites en obtenant le partage des points à Ajaccio.
Il n'empêche que les Dijonnais ont besoin d'une victoire pour décoller et renforcer leurs certitudes de jeu. L'affaire ne se présente toutefois pas comme une simple formalité. « Tours est difficile à jouer, extrêmement discipliné défensivement », prévient Faruk Hadzibegic. « Ils voudront nous aspirer et nous contrer. Il faudra être lucide et patient. »
Le coach dijonnais a déjà connu la joie d'un succès face au club tourangeau. C'était le 18 mars dernier, en 8e de finale de la coupe de France (3-1). « Le résultat était spectaculaire, mais pas si facile que ça », se remémore-t-il. « Il est de toute façon difficile de comparer car beaucoup de choses ont changé depuis (*). »
Accélérer le rythme
Ce qui est différent du côté dijonnais, c'est qu'il n'y a pas aujourd'hui la pression qui régnait à l'époque en championnat en raison de la course au maintien. S'il veut ne pas revivre ce genre de période sous tension, le DFCO doit toutefois vite concrétiser. « Maintenant, il faut aller chercher des points », souligne l'entraîneur dijonnais. « Nous insistons sur la qualité du jeu, car notre salut passe par là, mais nous travaillons aussi, au niveau des déplacements et de la concentration, pour trouver l'efficacité. »
Le déplacement en Corse n'a pas forcément apporté du nouveau au niveau du jeu, mais a laissé entrevoir un ingrédient décisif. « Je souhaite la même combativité, le même engagement, pour que cela fasse la fierté de notre public. » Pour arriver à l'éclosion tant attendue, et malgré les nombreuses absences, Faruk Hadzibegic joue la carte de la stabilité au niveau de son équipe de départ : «Ces joueurs ont besoin de disputer quelques matches ensemble pour trouver des automatismes. Nous devons continuer dans ce que nous voulons faire afin que tout le monde joue sur le même rythme en même temps. »
C'est à cette condition, peut-être, que le public dijonnais éprouvera des sensations abouties. Et pourra, enfin, rugir de plaisir.


Philippe CROLY- LABOURDETTE





LE BIEN PUBLIC - les dépêches      

Questions à…


Stéphane Morisot

- Stéphane, que vous inspire la venue de Tours ?
« Avec Niort, nous avions concédé un 0-0 chez nous face à Tours. Je m'attends à un match peut-être moins ouvert que les précédents. C'est une équipe assez compacte et agressive. Ce sera serré. »
- C'est aussi un rendez-vous important pour le DFCO…
« Il est capital. Malgré les défaites, nous avons réussi de belles choses lors des deux premières rencontres. Maintenant, bien jouer, c'est une chose, mais nous devons aussi prouver que nous sommes capables de gagner. »
- Que pensez-vous du résultat ramené de Corse ?
« Prendre un point à l'extérieur, à Ajaccio, c'est un bon commencement. Nous avons réussi ce nul parce que nous avons été plus attentifs, plus concentrés que lors des matches précédents. »
- Les principes de jeu actuels du DFCO vous conviennent-ils ?
« Jusqu'à présent, j'ai aimé la façon dont nous avons joué. Si on reste à onze derrière et qu'on perd, on se demande comment on va pouvoir gagner. Là, même s'il y a des petits trucs à corriger, notre jeu est intéressant et je suis sûr qu'il va payer sur le long terme. Je suis assez confiant pour la suite. »
- Votre expérience niortaise ne vous a-t-elle pas refroidi dans ce domaine ?
« Non car le changement d'entraîneur nous avait donné une nouvelle dynamique. Au niveau du jeu, c'était beaucoup plus intéressant. Nous avions d'ailleurs une meilleure moyenne de points par match qu'avant, mais c'est juste venu trop tardivement. »
- Vous êtes à la base du losange du milieu. Que pensez-vous de ce rôle ?
« Je l'ai déjà connu à Metz et à Niort. Ma priorité est de rester devant la défense, d'éviter que le ballon passe et de le redonner proprement à mes partenaires offensifs. »
- On vous a pourtant vu délivrer une belle passe décisive vendredi dernier…
« C'est le jeu qui décide. Il y a parfois une opportunité. Je peux monter une ou deux fois par match, mais je n'ai pas le volume pour le faire à répétition. Je ne peux pas défendre et attaquer en même temps. Et puis nous avons largement assez de monde devant. »


Propos recueillis par P. C.-L.



Commenter cet article