TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


Nîmes Olympique - Tours FC : après match

Publié par toursfc.over-blog.com sur 14 Septembre 2008, 13:19pm

Catégories : #Saison 2008-2009 : Ligue 2


Victoire vendredi du Tours Football Club sur la pelouse du stade des Costières, grâce à un but de l'attaquant malien Tenema N'Diaye. Tour du web après cette victoire tourangelle ... Ainsi que d'autres réactions et bien sûr le but en vidéo.







Les tourangeaux ne l'ont pas volé !  (La Nouvelle République, 13/09/2008)

Les Bleus ont mis fin à leur série de défaites. Après avoir largement dominé une formation nîmoise en proie au doute, et après avoir vendangé, le TFC a finalement trouvé l'ouverture dans les arrêts de jeu grâce à Tenema N'Diaye. Lire la suite.

 

Nîmes a encore passé son tour ...  (Le Midi Libre, 13/09/2008)

Nîmes Olympique a encore passé son... tour. Dans les grandes largeurs. Hier soir, l'équipe gardoise a concédé dans le temps additionnel une cinquième défaite, la troisième aux Costières où pas un point n'a été pris en trois sorties. C'est énervant mais sur une pelouse où les mottes de terre ont vite surgi comme des petits pains, Nîmes méritait-il autre chose ? Pas sûr du tout. Daniel Sanchez n'avait d'ailleurs pas tort quand il déclarait : « Je n'ai pas l'impression d'avoir réalisé un hold-up. » Sa formation, comme l'a apprécié le coach tourangeau, n'a effectivement « pas fait n'importe quoi ».

Et si elle n'avait pas vendangé les nombreuses occasions qu'elle s'est créées, si Puydebois, le meilleur Croco de la soirée – c'est tout dire – n'avait pas réalisé deux ou trois arrêts décisifs, Nîmes aurait cédé bien plus tôt. « Ça nous pendait au nez de prendre ce but », ne pouvait que reconnaître Robert Malm, qui portait le brassard. « Tours a eu des occasions à moudre ! Si on n'est pas plus costaud défensivement, même à domicile, ça va être compliqué de prendre des points », pestait de son côté Jean-Luc Vannuchi.

L'entraîneur nîmois n'a pas reconnu son équipe qui n'a pas trop mal débuté ni trop mal terminé la première période, qui a eu un léger sursaut à un quart d'heure du final mais, au total, n'a pas proposé grand-chose. Des approximations dans les interventions défensives et les relances, du jeu au sol pratiquement inexistant, l'abus de longs ballons pour chercher Malm et Kroupi, des centres et des coups de pied arrêtés qui la plupart du temps se perdent... Résumé de Vannuchi : « On est passé complètement à côté de notre sujet. Devant Brest et Lens, on avait proposé quelque chose de cohérent et de structuré, là, on a fait attaque défense. Chaque fois que nos adversaires avaient le ballon, il y avait occasion de but derrière. On a joué les uns après les autres. Physiquement, on n'était pas dans le tempo. »

Le coach gardois, qui avait encore modifié sa défense (Massot dans le couloir gauche, Jeannel-Sankharé dans l'axe), n'a surtout pas voulu chercher d'excuse en invoquant les absences d'Horjak et Zarabi, qui n'avaient finalement pu tenir leur place, ou le match de Coupe de la Ligue disputé mardi à Châteauroux. « On ne méritait pas de gagner. » Ce match, alors, les Nîmois auraient au moins dû essayer de ne pas le perdre. « Il y a parfois des 0-0 positifs » , rappelait Vannuchi. « Quand tu as frisé la correctionnelle toute la partie, dans les dernières minutes, tu dois te concentrer sur ce que tu fais, pas suivre le rythme du public car un point, c'est un point, surtout quand on en est qu'à la 7e journée », analysait l'expérimenté Aliou Cissé.

Gérer les temps forts et les temps faibles, Nîmes n'y parvient pas encore. Et reste donc englué dans les profondeurs du classement, à trois longueurs du premier non relégable. Une semaine avant le déplacement en Anjou, pour les Crocos, il y a déjà danger.


Thierry ALBENQUE

 

 

Nîmes Olympique - Tours FC : 0-1  (LFP, 12/09/2008)

Relégable depuis la 1ère journée, le Nîmes Olympique avait l'occasion de décoller au classement avec la venue aux Costières du Tours FC qui restait sur trois défaites consécutives. C'étaient pourtant les Tourangeaux qui se distinguaient en première période, laissant les Crocodiles sans solution devant leu public des Costières. Le jeu avait beau s'équilibrer après la pause, Nîmes ne parvenait pas à se mettre en position et ce qui devait arriver arriva : alors que l'on jouait le temps additionnel, N'Diaye trompait la vigilance de la défense gardoise pour offrir les trois points au Tours FC (0-1, 90e+3). Les joueurs nîmois ne pouvaient que constater les dégâts, reculant désormais à la 19e place de la Ligue 2. Le Tours FC en profite pour s'installer à la 8e place du championnat.


Les Crocodiles n'ont plus que leurs yeux pour pleurer  (Nîmes Olympique, site officiel, 12/09/2008)

 

Cinquième défaite en six rencontres pour le Nîmes Olympique qui a encore laissé passé une occasion de sortir de la zone rouge. Dans un match d'une tristesse technique bilatérale, les Nîmois se sont fait surprendre dans les arrêts de jeu de la seconde période, par un but de Tenema N'Diaye (0-1, 90'+2) qui aura anéanti les espoirs de point du match nul de la part des rouge et blanc. Jean-Luc Vannuchi évoquait, quant à lui, "une grande déception sur ce que l'équipe a produit".



Au bout du suspens !  (Tours FC, site officiel, 13/09/2008)

 

Après une série peu confortable de deux défaites consécutives en championnat, les Bleus de Daniel Sanchez avaient la volonté de "ramener quelque chose de Nîmes".
Devant près de 10 000 spectateurs, le Tours FC a parfaitement su gérer son adversaire, ne subissant que part accoups (notamment venant de Malm) de rares  tentatives Nîmoise.
Au contraire c'est bien le Tours FC qui avait la main mise sur le jeu et qui se proccurait les actions les plus dangereuses. Mais le manque de réalisme des Bleus ne permettait pas de débloquer la situation ... jusqu'à la dernière seconde et ce raté de Jeannel dont tira immédiatement profit un Ténéma N'Diaye opportuniste.
Le buteur tourangeau offrant ainsi aux siens, la première victoire de la saison loin de ses bases.


 







Malick Faye (attaquant du Tours FC) : « Cela était dur. J'ai eu des occasions, mais je n'ai pas été assez méchant. Je n'ai pas encore de réussite. Je ne doute pas pour autant. Au contraire, j'en veux plus. »




Daniel Sanchez (entraîneur du Tours FC) : « Je crois que les occasions vraiment franches étaient pour nous, ce soir. Je n'ai donc pas l'impression d'avoir réalisé un hold-up. J'aurais souhaité que l'on marque plus tôt. Mais ouvrir le score à la 92e et remporter notre première victoire à l'extérieur, cela a aussi un côté idéal. Ça prouve qu'on peut également gagner dans les arrêts de jeu d'un match. Ce n'est pas réservé qu'à Metz.
« C'est d'autant plus satisfaisant que le terrain était difficile et que l'on est tombé sur une équipe de Nîmes accrocheuse. On a mis la manière, même si l'on a beaucoup vendangé. Mais, ce soir, on ne va pas faire la fine bouche !
« C'était important de gagner à Nîmes, un autre promu. C'est surtout important de gagner à l'extérieur, peu importe l'adversaire. Ce soir, je constate, avant tout, que l'on a récupéré les trois points perdus à domicile face à Bastia. On sait que pour être tranquille, il faut éviter les séries de défaites. On a stoppé cette mauvaise passe et on peut donc aborder la semaine à venir avec beaucoup plus de sérénité. »




Laurent Koscielny (défenseur du Tours FC) :

« On a su aller le chercher ce but ! Depuis quelques matchs, on fait des efforts, on a été payés ce soir.
« On sait que l'on manque de réalisme. C'est notre défaut, mais il ne faut pas tirer sur nos attaquants. Il faut au contraire les aider, les pousser… On a confiance en eux et je suis persuadé qu'il leur manque juste le petit déclic qui fera la différence. »