TOURS FOOTBALL CLUB

Toute l'actualité du Tours FC, les résultats et toutes les news en direct ! Le blog et rendez-vous des supporters tourangeaux


Tours FC - LB Châteauroux : après match

Publié par toursfc.over-blog.com sur 21 Septembre 2008, 14:03pm

Catégories : #Saison 2008-2009 : Ligue 2


Victoire vendredi du Tours Football Club face à la Berrichonne (3-1). Tour du web après cette victoire tourangelle ... Ainsi que les buts en vidéo.







Rien que du bonheur !  (La Nouvelle République (37), 20/09/2008)


Les Tourangeaux ont été épatants, dominant de la tête et des épaules un adversaire dépassé. Lire la suite.


 

 

La Berri touche le fond !  (La Nouvelle République (36), 20/09/2008)


Dominé par des Tourangeaux au jeu enthousiasmant, Châteauroux s'est logiquement incliné dans le derby du Centre. Lire la suite.



Tours FC - LB Châteauroux: 3-1  (LFP, 19/09/2008)


Le Tours FC et la Berrichonne de Châteauroux se défiaient dans un match opposant deux équipes bien installées en milieu de classement. Les Tourangeaux dominaient les débats en première période et se procuraient les meilleures occasions par Atik (18e) puis par Bocundji (38e) mais sans réussite. En seconde période, le Tours FC poursuivait sa domination même si Scarpelli obtenait une bonne occasion face à Jehle (48e). N'Diaye ouvrait finalement la marque, de façon méritée, pour le Tours FC d'une frappe sur laquelle Fernandez ne pouvait que constater les dégats (1-0, 63e). Sur un coup franc d'Atik, Dos Santos surgissait pour expédier le ballon dans les filets castelroussins et faire le break pour le TFC (2-0, 70e). Sur un ballon mal dégagé par la défense tourangelle, Dembelé surgissait et inscrivait le but de l'espoir pour la Berrichonne de Châteauroux (2-1, 80e). Sur une nouvelle action emmenée par Atik, N'Diaye creusait à nouveau le score pour le Tours FC (3-1, 84e). La Berrichonne de Châteauroux chute à la 15e place tandis que le Tours FC gagne le 7e rang.

 


La Touraine mieux que le Berry  (LB Châteauroux, site officiel, 20/09/2008)


L’Indre-et-Loire a mangé l’Indre, dans des proportions sur le terrain plus amples encore qu’au niveau du score. Une défaite alarmante. Pour ce dernier match de championnat de l’été, il y avait donc ce derby chaud face à Tours chez le promu tourangeau.

Quand la Berri n'en mène pas large...
Des promus qui vont de suite imposer leur jeu et surtout leur motivation. N’Diaye et Giroud se trouvent même étonnamment facilement dans le jardin de Fernandez. Surtout, pour arriver en zone de vérité, Tours ne mise aucunement sur le hourra football mais bien sûr une approche attrayante, à savoir collective et vers l’avant. On annonçait des Tourangeaux conquérants souvent au stade la Vallée du Cher, c’est bien le cas. La Berri?? Elle refait le coup de Nîmes et Guingamp. À savoir elle roupille encore durant cette première mi-temps. Elle n’existe pas. Elle est battue dans la conquête, dans l’enthousiasme, dans le football tout simplement. À Châteauroux le marquage est élastique et le bloc équipe ressemble à un accordéon sans vie. L’absence de Juan (retenu auprès de sa femme pour un heureux événement) n’explique pas tout. Et il faut un arrêt miraculeux, ou plutôt hautement talentueux de Fernandez, pour éviter que Giroud n’ouvre la marque. Dans la foulée c’est encore le Tourangeau N’Diaye qui vendange royalement. Indiscutablement la Berri, hormis son gardien, offre des bâtons. Elle peut donc se réjouir de ne pas avoir reçu de coup de gourdin fatal à la pause.

L’avanatge logique
Faut-il espérer une réaction d’orgueil à la reprise?? En tout cas, Scarpelli, servi par Sako, a immédiatement une occasion d’ouvrir le score. Hélas, il est trop court. Bon, ça va un poil mieux, enfin on le croit quelques secondes. Mais au regard du néant d’où ils reviennent, c’est le minimum que l’on doit attendre des Berrichons. En fait, Tours reste toujours trop menaçant. Tel Koscielny qui s’offre un ahurissant raid sur 70 mètres.
Mais Momar N’Diaye, sur corner, frise le magnifique hold-up. Dans la foulée, tout un stade va hurler à l’injustice sur le but refusé à N’Diaye, lequel venait de reprendre un ballon repoussé par Fernandez. Pourquoi?? On avoue platement notre ignorance. Mais les Berrichons ne comprennent rien à cet avertissement. Rien de rien. Et N’Diaye s’amuse de tout le monde en marquant cette fois pour de bon dans un angle fermé (64e, 1-0).
« Ils sont où les Berrichons » chambre le stade. Les Berrichons sont à la rue, totalement, dramatiquement. Car Julio Cesar signe le break sur corner (70e, 2-0). Mais le joker Dembelé réduit le score (77e, 2-1) de près. N’Diaye va bien marquer. Mais c’est Tenena. Et Tours douche l’éphémère espoir berrichon.
Revoilà le temps des doutes.




Un derby à sens unique !  (Tours FC, site officiel, 20/09/2008)


Le début du derby du centre est complétement à l'avantage des Tourangeaux.
Le temps passe et la possession de balle est presque entierement à l'avantage des hommes de Daniel Sanchez, mais le score n'évolue pas.
A la mi-temps, le score est donc étonament nul et vierge tant la domination des Bleus a été sans partage.

Les castelroussins reprennent la seconde mi-temps avec de meilleures intentions mais bien vite les Tourangeaux reprennent le jeu à leur compte.
C'est suite à un exploit personnel de N'Diaye que le score se débloque enfin et que la domination tourangelle est enfin récompensée !
Le second but tourangeau par Santos pique au vif les visteurs qui réduisent le score rapidement et poussent pendant quelques minutes.
Mais N'Diaye réduit à néant les espoirs des voisins castelroussins en inscrivant son premier doublé cette saison.

Cette seconde victoire consécutive pour les joueurs du Tours FC, permet aux Bleus de conforter leur place dans la première partie du classement de Ligue 2.


 






Le résumé de la rencontre est disponible dans la rubrique vidéothèque du site.
Cliquez ici.




Commenter cet article