TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


Interview Claudiu Keserü

Publié par TOURS FOOTBALL CLUB sur 24 Mars 2009, 12:51pm

Catégories : #Saison 2008-2009 : Ligue 2


Les nouvelles stars

Partis il y a deux mois du FC Nantes, le jeune Roumain Keserü, prêté, et l'ex-Troyen Goussé, revivent en Ligue 2, à Tours, et en National, à Croix-de-Savoie.


Cliquez pour voir l'image en taille réelle

Le cadre

Claudiu Keserü : «J'habite près de la mairie. La ville me rappelle Oradea (Roumanie) avec des artères semblables. Et puis c'est à peu près la même population (300 000 habitants avec banlieue).»

Nicolas Goussé : «Je suis à Évian dans un Résid Hôtel. Je me fais ma bouffe... Entre montagnes et lac (Léman), la région est sympa. Il y a cependant des moments où c'est très dur. On fait avec.»

L'accueil et le club

C.K. : «Comme bizutage, j'ai dû chanter. Tout le monde a rigolé. J'ai l'impression d'être là depuis le début. C'est un club où il y a de la folie. On profite de chaque jour, on rigole sans arrêt. En sachant être sérieux quand il faut (7e).»

N.G. : «Pas évident de se mettre dedans. Ah, ça «déc...» beaucoup! On vient de faire 9 h de bus pour aller à Rodez, le chauffeur s'en rappelle encore (rire)... Ici, il n'y a pas de pression. Contrairement à beaucoup d'équipes, on joue au ballon. C'est intéressant. Le club (10e) vise la L2 dans les deux ans.»

La forme et l'objectif

C.K. : «Je me sens de mieux en mieux. Contrairement au début où j'avais mal partout, je ne suis plus carbo le week-end. Si j'ai un objectif en terme de buts(pour l'instant 6 buts en 7 matches, N.D.L.R)? Absolument pas. Je joue tous les matches à fond...»

N.G. : «Je suis parti fort (3 buts devant Créteil) mais là, physiquement, c'est plus dur. Je m'en doutais après six mois sans haut niveau. Côté terrain, après la gadoue (neige), on passe au carrelage. Mes tendons sifflent! Il reste dix journées: je vais essayer d'atteindre la barre des dix (4 pour le moment).»

L'avenir

C.K. : «Je me sens super bien ici. Je ne dirais pas non (pour rester). Pour l'instant, je ne me préoccupe pas du tout de ça afin d'avoir l'esprit tranquille. Ce sera à Nantes de décider.»

N.G. : «J'ai signé jusqu'en 2010. Il sera alors temps d'arrêter. J'ai une reconversion d'assurée par le club (présidé par M. Riboud, PDG de Danone, N.D.L.R). Je vais peut-être vendre de la Danette (rire)! En avril, je vais passer des bilans de compétence. Il me reste 30 ans à travailler!»

Nantes

C.K. : «J'ai de temps en temps Jean-Jacques (Pierre) au téléphone. On évoque le sujet aussi avec Bocundji (Ca). Il est devenu recruteur de Tours (rire)

N.G. : «Dans ma tête, c'est tout frais. J'y reviens dès que je peux. Ma petite famille est restée là-bas. Elle me manque énormément. Les journées sont longues... J'ai souvent Loïc (Guilllon) et Thomas (Dossevi) au téléphone. Je suis l'actu. N'ayant pas Canal+, j'ai regardé le match de St-Etienne dans une brasserie. Sans son!»


Recueilli par J-Y. Q - Presse Océan