TOURS FOOTBALL CLUB

Toute l'actualité du Tours FC, les résultats et toutes les news en direct ! Le blog et rendez-vous des supporters tourangeaux


Bocundji Ca, un jeune capitaine au Tours FC

Publié par TOURS FOOTBALL CLUB sur 3 Mai 2009, 23:38pm

Catégories : #Saison 2008-2009 : Ligue 2


http://www.tribune-tours.fr/images/stories/Portrait/bocundji_ca.jpg


Bocundji Ca a failli ne pas venir jouer en France : « J'ai été repéré dans la rue en Guinée-Bissau par un recruteur du FC Nantes, c'était en 1999, je jouais avec mes potes et on m'a proposé de partir en France. J'avais 13 ans et mes parents n'étaient pas très chauds pour que je parte, ils avaient peur que je me retrouve dans la galère comme c'est arrivé à beaucoup de footballeurs ». A Nantes, le milieu de terrain défensif a d'abord joué avec les moins de 15 ans puis, il a été rapidement surclassé et a intégré les moins de 18 ans grâce à ses qualités de pressing. Aujourd'hui, Bocundji Ca se rappelle encore de son premier but : « C'était contre Istres, le matin du match je ne savais même pas si j'allais être titulaire. Après le match, tout le monde m'a appelé, mes frères et mes parents avaient regardé le match en Afrique, c'était incroyable ! ». Bocundji Ca arrive à Tours en cours de saison 2007-2008, alors que le TFC se bat pour la montée en Ligue 2. A 22 ans, il devient un rouage essentiel du dispositif tourangeau et signe très vite pour trois ans. « Je me suis engagé à long terme avec le TFC parce que c'est un bon club, j'ai confiance dans les dirigeants. En plus, le groupe est jeune, on s'entend bien, il n'y a pas de clans. Comme tous les jeunes, on aime bien rigoler et déconner, mais sur le terrain, c'est du sérieux ». Pour Bocundji Ca, la personnalité de l'entraîneur Daniel Sanchez contribue également à cette cohésion au sein du collectif : « Personnellement, Daniel Sanchez m'a donné plus de liberté de jeu vers l'avant, ça m'a permis de me libérer. C'est un entraîneur qui est calme, il sent le jeu. Plutôt que de crier, il essaye de comprendre pourquoi quand ça ne se passe pas bien. Il connaît bien le football ». Daniel Sanchez qui lui a fait confiance pour tenir le rôle du capitanat, un rôle qui lui tient à coeur : « un capitaine doit être irréprochable sur le terrain comme hors du terrain, il doit beaucoup parler à ses coéquipiers ». Surprenant de maturité, Bocudji Ca sait que sa carrière professionnelle ne va pas durer éternellement : « Après le foot, je retournerai au pays pour, à mon tour, détecter et aider des jeunes talents ».


La Tribune de Tours


Commenter cet article

Johan 04/05/2009 09:34

Beau destin pour ce joueur :-)