TOURS FOOTBALL CLUB

Toute l'actualité du Tours FC, les résultats et toutes les news en direct ! Le blog et rendez-vous des supporters tourangeaux


Troix buts en six minutes : Boulogne a pris l'eau à la reprise

Publié par TOURS FOOTBALL CLUB sur 9 Mai 2009, 13:39pm

Catégories : #Saison 2008-2009 : Ligue 2


Voici le compte rendu de la rencontre vu de Boulogne.


Au repos, les Boulonnais avaient vraiment réussi le hold-up parfait grâce à un penalty de Thil (45e+2). La réponse des Tourangeaux fut cinglante : Julio Santos, de la tête, se mua en bourreau et Giroud, sur penalty, ajouta au cauchemar. Voilà donc les Boulonnais qui ripent à la cinquième place.


Tours - Boulogne, c'est l'histoire de deux clubs partis de nulle part et qui jouaient hier soir un match à la vie à la mort pour entretenir l'espoir résolument irrationnel de toucher le Graal, cette Ligue 1 tellement lointaine il y a trois mois de cela. Avant de recevoir Strasbourg et d'aller à Lens, les Boulonnais étaient bien décidés à tout donner. « On dispute là notre Champion's League à nous » confiait Philippe Montanier avant ce match qui sentait la poudre, ce match qui avait attiré la foule des grands soirs dans une enceinte qui n'a jamais oublié le dieu Dellio (Onnis). Bonne voyageuse (deuxième de L2 derrière Lens), l'USBCO passait là un test énorme face à une équipe redoutable sur ses terres (41 points pris sur 54).

Au repos, les Boulonnais pouvaient s'estimer heureux, très heureux même. Ballottés après la vingtième minute, ils avaient trouvé en Bédénik l'homme providentiel pour empêcher les Tourangeaux de trouver l'ouverture par Julio Santos (21e, NDiaye, 23e, 25e , 33e).

Endiguer la rébellion

En face, les occasions avaient été rares, inexistantes même. Jusqu'à cette belle ouverture de Rabuel dans les arrêts de jeu pour Lecointe, à la lutte avec Diarra et qui s'écroulait dans la surface avant de reprendre le ballon. M. Lamarre désignait le point fatidique. La Vallée-du-Cher grondait, enrageait. Et Thil s'offrait son seizième but en prenant Jehle à contre-pied : 0-1 (45e+2).

Voilà qui pouvait ouvrir des perspectives de contres très intéressantes. À la condition, bien sûr, de d'endiguer la rébellion tourangelle qui allait forcément être d'acualité à la reprise. Et quelle rébellion ! Signée de la tête diabolique du Brésilien Julio Santos, qui prenait la défense en défaut coup sur coup : 1-1 (56e), 2-1 (57e). Boulogne prenait là un sacré coup sur la cafetière et carrément le bouillon après le troisième but de Giroud sur penalty, suite à une main de Lachor sur centre d'Atik (3-1, 62e). Trois buts en six minutes : la messe était dite.



P. Cadart - La Voix du Nord


Commenter cet article