TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


Interview Max Marty après Tours FC - Montpellier HSC

Publié par TOURS FOOTBALL CLUB sur 24 Mai 2009, 13:30pm

Catégories : #Saison 2008-2009 : Ligue 2


Max Marty, manager du Tours FC : « Ne pas avoir de regrets »



http://d.yimg.com/i/ng/sp/eurosport/20081021/25/f3371a8e661dc0945d88e93f3612bbc3.jpg


C'est terrible, le football. La saison n'est même pas finie que tout le monde se projette déjà sur la suivante.
« - Alors, Sanchez reste ? Qui part ? Qui vient ? »
Max Marty, architecte en chef du TFC, a vite digéré l'échec, pardon, le nul, contre Montpellier. « Vite… est vite dit. Mais bon, il faut rester lucide : Montpellier a livré une grosse prestation et nous, on est un peu usés par cette série de 14 matchs sans défaite. Pensez qu'on a joué avec quasiment douze joueurs depuis des mois. Montpellier a une autre armada. Oui restons lucides, même si je l'ai un peu en travers sur le but refusé à N'Diaye et sur la faute sur Touré. »
On ajoutera que le TFC a payé un lourd tribut avec l'absence de Keserü. Le Roumain n'aurait pas loupé les deux occasions de vendredi soir, promis, juré ! Keserü a manqué à Amiens et contre Montpellier. Lourd dans la balance pour un effectif restreint.
Max Marty s'essaie à analyser, sans passion, cette fin de saison formidable : « Il reste une petite chance et il faut la jouer. On doit gagner à Sedan pour ne pas avoir le moindre regret. Imaginez qu'Amiens fasse le nul à Boulogne et que Strasbourg gagne à Montpellier. »
C'est vrai, sauf qu'on voit davantage Amiens taquiner Boulogne que Strasbourg s'imposer chez ce Montpellier-là…
« Et pour ce qui est de la suite, il faut laisser les choses se décanter, que ce soit pour Daniel Sanchez ou pour les joueurs. Terminons le championnat et après, il sera temps de mettre tout sur la table, de repartir sur un nouveau cycle. J'ai quelques idées que je proposerai au président et au conseil d'administration. »
Première bonne nouvelle donc : Max Marty n'a pas perdu la grinta. Rassurant. 

 

 

J.-E. Zabrodsky - La Nouvelle République