TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


Interview Daniel Sanchez : "Ne pas oublier d'où l'on vient !"

Publié par TOURS FOOTBALL CLUB sur 30 Août 2009, 11:32am

Catégories : #Saison 2009-2010 : Ligue 2


C'est bien ! Daniel Sanchez ne manie pas la langue de bois (d'érable). Il fait le point, sans concession, après ce départ de championnat. On a joué au jeu de « je lâche une phrase » et il réagit.


http://www.lequipe.fr/Medias/Football/200906/270x197/daniel-sanchez.jpg

Guingamp fait peur…

« C'est l'outsider numéro un du championnat. Sans doute le plus bel effectif de L2. Maintenant, on n'a pas à avoir peur. On respecte l'adversaire qui nous avait fait des misères la saison dernière, malgré notre victoire, mais on a des atouts pour gagner… »

Le TFC joue souvent bien comme à Metz, mais se retrouve gros Jean comme devant.

« C'est notre problème. Il ne faut pas se griser. A Metz, on aurait dû tuer le match en première mi-temps. On ne l'a pas fait. La finalité du foot, c'est marquer. »
 
Le dos rond

 

Le TFC n'a pas la main en ce moment On serait gaulois, on dirait que les dieux ne sont pas avec vous !

« On marque deux buts contre notre camp, On en rate deux tout faits. On a des blessés et suspendus : nos deux Tunisiens sur qui l'on compte ne sont pas là. Nos deux gardiens, Salin et Sopalski ont été tour à tour blessés. Maintenant, il ne faut pas pleurer, ça fait partie du jeu et il faut trouver les ressources pour passer le cap. Faisons le dos rond. »

Vous êtes à deux défaites d'affilée. Depuis votre arrivée à Tours, vous n'en avez jamais connu trois.

« C'est vrai, je touche du bois. Mais vous savez, si l'on bat Guingamp, on sera à huit points et on aura réussi notre entame de championnat, malgré tous nos pépins. Ça vaut le coup de gagner, non ? »

En fait, la saison dernière ne vous rend pas service. Tout le monde vous voit devant… On attend trop de vous, finalement.

« Il faut oublier la saison dernière. C'était une saison exceptionnelle avec le dix-neuvième budget. On est aujourd'hui 18e ou 17e budget, donc on reste un petit club qui veut grandir certes, mais qui doit être patient et surtout ne pas se prendre pour ce qu'il n'est pas. Cela vaut aussi pour l'équipe. Restons humbles. D'autant qu'on est en construction, on a perdu nos meilleurs joueurs, on en a pris d'autres et il faut laisser le temps au temps.
« C'est pour ça que j'insiste : on n'a pas fait une contre-performance à Laval, mais une contre prestation. Laval est aussi fort que nous et a un meilleur budget, d'ailleurs. »
 
Pas de serial buteur
 

Le fait d'avoir été une terreur à domicile la saison dernière fait que les équipes viennent plus méfiantes cette saison.

« La rançon du succès. C'est vrai que Nîmes et Le Havre (dans le deuxième match) ont été très prudents. A nous d'être performants et imaginatifs, c'est tout. »

Le TFC n'a pas de vrai buteur…

« Ah bon ? C'est vrai qu'on n'a pas de serial buteur, mais on a beaucoup de joueurs qui peuvent marquer et qui ont marqué : Giroud, Yenga, Atik, Belghazouani. C'est bien de compter sur plusieurs plutôt que sur un seul. »


Le TFC a besoin de se renforcer.

« On cherche un milieu, mais financièrement, on n'a pas l'entregent nécessaire pour payer ce que demande Reims pour Gamiette, par exemple. Et ça ne sert à rien de prendre pour prendre. »


 Recueilli par J.-E.Z - La Nouvelle République.