TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


Olivier Giroud revient sur sa grande performance

Publié par TOURS FOOTBALL CLUB sur 21 Septembre 2009, 12:10pm

Catégories : #Saison 2009-2010 : Ligue 2


Avec Olivier Giroud, retour sur un quadruplé.


Cliquez pour voir l'image en taille réelle


La réflexion : "Après avoir marqué ces quatre buts, j'ai cherché à comprendre. Pourquoi sur ce match ? Eh bien, parce que j'ai eu beaucoup de centres, de passes, d'occasions, tout simplement."

La préparation :
"Le plus étonnant, c'est que je n'ai rien changé à ma préparation d'avant match ... Vous voyez, s'il y avait eu une recette spéciale, je m'en serai resservi pour les autres matchs, mais non, j'ai fait comme d'habitude avant le match."

La surprise :
"Marquer quatre buts, ce n'est pas commun. Je me suis pincé pour savoir si je ne rêvais pas. Cela étant, tu t'aperçois que je ne marque pas ces buts n'importe comment. Un de la tête, un du droit, deux du gauche. Donc, ce n'est pas un hasard, ces buts, je suis allé les chercher."

Les échecs :
"C'est vrai quand tu y repenses, tu te dis que j'en ai manqués. Dès la 30è seconde, je suis seul à six mètres et le ballon est contré sur la ligne. A la fin aussi, j'en loupe une de la tête. Mais il ne faut pas oublier qu'à 3-2, j'ai pas mal défendu, notamment sur les corners et coups de pied arrêtés. Ca use ..."

Dans le passé :
"J'ai marqué quatre buts une fois avec la réserve de Grenoble en CFA contre Ajaccio. J'ai marqué aussi en coupe de France avec Tours contre la Jeanne d'Arc en janvier (7-1). Mais en pro, en L2, je n'ai jamais marqué trois buts ou quatre buts dans un match."

Les encouragements :
"J'ai reçu plus d'une cinquantaine de SMS, de coups de fil, d'e-mails pour me féliciter. C'est là aussi que tu te dis que tu n'as pas réalisé quelque chose de commun."

Retour à la réalité :
"Là, je suis un peu sur un nuage. Mais dès lundi, retour sur terre à l'entraînement. On repart à zéro. Et je ne suis pas bête, je me doute que je vais subir encore un marquage encore plus serré des défenseurs. Mais bon, j'étais déjà pas mal surveillé."


La Nouvelle République