TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


Tours FC - FC Nantes : Les réactions

Publié par TOURS FOOTBALL CLUB sur 6 Octobre 2009, 15:41pm

Catégories : #Saison 2009-2010 : Ligue 2


Voici les réactions suite au match nul entre tourangeaux et nantais (1-1).





D
aniel Sanchez (Entraîneur du Tours FC) : « Je suis satisfait d'être revenu face à une équipe expérimentée. On s'est accroché jusqu'au bout, mais on donne aussi ce premier but sur une grosse erreur de passe. On a d'ailleurs manqué de précision, on n'a pas joué assez juste. Pas joué assez, même… J'ai eu l'impression qu'on était inhibé. On ne s'est pas lâché assez vers l'avant. Si l'on compare avec le match de Lens de l'an passé, on était beaucoup plus insouciant. C'était notre force. Là, on a été trop calculateur. Enfin, même dans un jour un peu moins bien, on montre qu'on est capable de s'accrocher. Il faudrait juste être capable de maintenir notre niveau de jeu quel que soit l'adversaire.  Ce soir, on s'est sans doute posé trop de questions. »

Gernot Rohr (Entraîneur du FC Nantes) : « j'ai vu un très bon match de la part de deux équipes qui voulaient gagner. Cela a donné un match nul. La victoire nous échappe sur ce que l'on appelle joliment un fait de jeu. L'arbitre ne voit que la fin de l'action et occulte une faute sur un des nos joueurs. On paie cher cette erreur, mais elle est humaine alors on la pardonne. Nantes a fait un bon match. Meilleur que celui contre Nîmes. On laisse Tours à 4 points et on continue notre parcours intéressant : on prend un point en déplacement et trois chez nous. Si ça continue comme ça, ça me va... »

Romain Genevois (Défenseur du Tours FC) : « Je suis à la fois frustré et satisfait. Frustré parce qu'on n'a pas su profiter de nos temps forts avant d'encaisser le but. Satisfait parce qu'on a su s'accrocher et qu'on a finalement arraché le nul. On a du caractère. Mais vraiment, Nantes était prenable et on aurait pu faire mieux dans le jeu. »

Tenema N'Diaye (Attaquant du FC Nantes)
: « C'est un bon point pour les deux équipes. Je ne suis pas frustré parce que l'on est tombé contre une équipe qui joue bien, comme l'an passé. J'ai marqué mais c'était de la chance… En tout cas, cela m'a fait plaisir de retrouver la Vallée-du-Cher. Je suis juste triste d'avoir été sifflé par une partie du public lors de mon entrée. C'est à croire que les supporters ont la mémoire courte à Tours… »

Jean-Claude Darcheville (Attaquant du FC Nantes) : « Je dois mettre au moins une des mes deux occasions. Donc je suis mal placé pour parler de la faute que fait l'arbitre sur le penalty. Si je marque, on mène 2-0 et le penalty devient anecdotique. Je ne doute pas car je me crée des occasions. J'ai encore le temps de donner des points à mon équipe. »

Massambou Sambou (Défenseur du FC Nantes) : « On ne peut avoir que des regrets vu le scénario. L'arbitre siffle une faute qui n'existait pas. Là, tu ne peux rien faire. On a fait trop d'efforts qui ne sont pas récompensés. C'est dommage, car il y avait de la place pour empocher les trois points. On dispose d'occasions nettes, plus que notre adversaire, maintenant on n'a pas su tuer le match en première période. Ça va venir! C'est sûr que les Tourangeaux ont poussé par moments, normal ils étaient un peu euphoriques. Pour notre part, on s'est contenté de jouer la sécurité. On ne s'est pas affolé. »

Monsef Zerka (Attaquant du FC Nantes) : « Je ne conteste pas la faute de Kamenar, en revanche le penalty intervient après une succession de fautes commises contre nous et non sifflées. La première sur moi, la seconde sur Jarjat. Dommage. J'ai beaucoup de regrets. C'est deux points de perdus. On pouvait en effet tirer les trois points et creuser l'écart avec le quatrième. On va essayer de récupérer la donne chez nous et enchaîner après la trêve internationale. Ce soir, il ne nous a rien manqué. On s'est créé des occasions, nous avons été solides, après vous avez vu l'action qui entraîne l'égalisation. »


Source : La Nouvelle République - Ouest France