TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


Il existe une vie après la Jonelière - Ouest France

Publié par TOURS FOOTBALL CLUB sur 14 Octobre 2010, 23:01pm

Catégories : #Saison 2010-2011 : Ligue 2

Bocundji Ca et Kévin Lejeune semblent revivre sous le maillot de Tours. L'actuel leader offre une existence plus sereine à ces deux ex-Canaris.

 

captain


Parfois, il lui arrive d'évoquer des coups de coeur, comme pour Bocundji Ca qu'il est venu chercher en janvier 2008 à la Jonelière. Après six ans en jaune et vert, le gamin de Biombo avait perdu la foi et l'espoir d'imiter Éric Djemba, Emerse Faé ou Jérémy Toulalan. Manager général du FC Tours et grand manitou du recrutement, Max Marty a fait du recyclage une notion à la mode. Par philosophie, ce dénicheur de talent ne s'arrête pas aux échecs de ses futures recrues.

« Bocundji a une forme d'intelligence dans le jeu. Ce n'est pas un joueur d'exploit mais un besogneux qui a du talent, de la pugnacité et cette compréhension du ballon. Il accélère le jeu par sa vision et dans la percussion. Pour le reste, un garçon charmant. Il s'affirme, prend sa place, devient un leader et un mec bien. » Lors de son premier passage en Touraine (janv. 2008 - juin 2009), Daniel Sanchez n'avait d'ailleurs pas hésité à lui confier le brassard, « car il parle juste » rajoute Max Marty. « On n'est pas obligé de crier fort pour devenir chef. Nous ne sommes pas dans le Sud de la France. Ici, on est tout en retenue. »


L'an dernier, le Guinéen a été transféré à Nancy. Le retour à la L1 n'a pas été totalement convaincant (10 titularisations et 916' de jeu) pour ce milieu récupérateur de 23 ans. Voilà pourquoi il a accepté d'être prêté à Tours pour se refaire une santé. « Nous en avons discuté ensemble. Un entraîneur ne se tire pas une balle dans le pied. Si Pablo Correa ne l'alignait pas davantage, c'est qu'il devait avoir des gens aux caractéristiques correspondant plus à ses attentes, avance Max Marty. Lui jouait à trois dans l'entre-jeu, or Bocundji a besoin d'espace, de liberté pour se projeter très vite vers l'avant. Il n'y a pas de honte à ça. Il peut encore faire une fort belle carrière en L1. Il ne lui manque rien. Dans une équipe sur deux, à mon avis, il joue. Ce n'est pas un fantôme ! »


« Lejeune a besoin de sérénité »

 

L'été dernier, Le manager du FC Tours est venu piocher un second canari. Juste un oiseau de passage. Kévin Lejeune n'a en effet effectué que six mois avec le FC Nantes. Censé de se relancer alors qu'il était barré par un certain Aurélien Capoue à l'AJ Auxerre, le milieu gauche a sombré comme l'ensemble de l'effectif. « Un garçon attachant qui a déjà une carrière derrière lui. À Auxerre, il avait perdu sa place sur blessure. Opéré du ménisque, il a rejoué un peu tôt à Nantes, a été baladé à plusieurs postes dans un contexte pas simple. Or il a besoin de sérénité, d'être dans un cadre pour s'exprimer. »


Pour l'instant, le pari s'avoue gagnant à l'image des trois passes décisives délivrées par le milieu gauche de 25 ans. Max Marty : « Ce n'est pas un marathonien, je n'ai jamais dit qu'il allait exploser les compteurs au Cooper, maintenant il sait défendre contrairement à ce que j'entends ! Il a besoin d'être au bon endroit au bon moment. Avec son pied gauche, il accélère le jeu, peut centrer sans déborder, revenir à l'intérieur. On retrouve le joueur pertinent d'Auxerre. » Vendredi soir, il régnera vraiment comme un parfum de L1.