TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


Interview Bernard Blaquart : «Le projet est ambitieux»

Publié par TOURS FOOTBALL CLUB sur 13 Juin 2010, 23:01pm

Catégories : #Saison 2010-2011 : Ligue 2

Après celui de Grenoble, Bernard Blaquart a pris en main le centre de formation du Tours FC. Vaste chantier, travail de longue haleine...

 

BernardBlaquart


D'abord, pourquoi avoir quitté Grenoble ?

« J'étais en fin de contrat et je sentais qu'une histoire se terminait. On est arrivé au bout de ce qu'on pouvait faire à Grenoble car il y a des problèmes d'infrastructures qui, à mes yeux, ne permettront pas au club de passer un autre palier. »


Une feuille blanche à remplir


Alors, pourquoi Tours ?

« Parce que Max Marty est quelqu'un que je connais bien, que je connais même très bien. Il m'a enrôlé en tant qu'entraîneur il y a 20 ans à l'Entente Nord-Lozère (D4) où il était manager. La deuxième fois, il m'a appelé en 1995 pour entraîner Montluçon où il était encore manager. Et l'histoire s'est reproduite une troisième fois à Grenoble en 2004, mais là, je suis venu en tant que directeur du centre de formation. » 


Vous êtes venu par amitié, par conviction... Mais aussi pour le projet ?

« Évidemment. De vous à moi, il aurait été plus facile de venir la saison prochaine avec le centre de formation totalement mis sur pied. Mais finalement, Max Marty m'a appelé, m'a expliqué et j'ai dit banco. Pourquoi ? Parce que le projet est ambitieux et que c'est excitant de partir avec une feuille blanche à remplir. On part de très loin, on va mettre en pratique nos idées... »


C'est quoi votre credo, votre philosophie ?

« Il faut se donner les moyens de réussir. Et plus on a les moyens, plus on gagne du temps. Et le temps, c'est précieux, dans le monde professionnel. Si l'on fait les choses à moitié, ça ne marche pas. A Tours, on me donne les moyens... » 


Vous arrivez dans l'inconnu. Connaissez-vous les jeunes joueurs du cru ?

« J'ai commencé à découvrir, mais il faut se fixer quelques objectifs à court, moyen et long terme. A court terme, c'est évident que la saison prochaine sera une saison de mise en place, de rodage, ce qui ne veut pas dire qu'on ne va pas sortir individuellement quelques joueurs. Mais un projet n'est efficace que dans sa globalité et en terme d'équipes : Le noyau dur, c'est les U17 et U19. Ils doivent évoluer au plus haut niveau. Ensuite, il faut avoir une équipe de CFA 2 la plus jeune possible. »


Vous allez enrôler combien de joueurs ?

« Il faut une cinquantaine de joueurs. Donc, on va prendre une douzaine de joueurs cette saison tout en conservant une trentaine de joueurs du cru. Il est évident que j'aimerais avoir le plus de joueurs tourangeaux, mais après, ce sera un problème de qualité et de concurrence. Après, au bout de cinq ans, on doit être dans l'excellence, avoir un roulement de joueurs qui doit nous permettre de sortir deux, trois ou quatre jeunes par saison pour l'équipe première. On travaille toujours dans la stabilité, la cohérence et pour le jeu. »


« Et surtout, oui surtout, on n'oublie jamais l'axe scolaire qui est très important. A Grenoble, on a sorti six jeunes cette saison. On a eu deux jeunes en équipe de France. Ce n'est pas rien pour Grenoble ! Il vaut tendre vers ça à Tours. »

 

Recueillis par La Nouvelle République.