TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


Max Marty : «Dans une logique de formation !»

Publié par TOURS FOOTBALL CLUB sur 16 Février 2012, 00:01am

Catégories : #Saison 2011-2012 : Ligue 2

Le manager tourangeau, Max Marty, a répondu à plusieurs questions que l'on pouvait se poser. Grâce à une initiative du quotidien La Nouvelle République sous forme de "chat".

 

  max marty

 

Découvrez ci-dessous les grandes lignes de ce qu'a dit le manager tourangeau ainsi que le lien pour relire l'échange interactif en question, sur le site de la NR.

 

=> « On savait que ça ne serait pas simple cette saison avec un recrutement peu important en nombre notamment. Mais c'est à la fin qu'on verra si on est déçu. En tout cas, on veut finir dans les 10 premiers sans se mettre en danger. Quand on est en Ligue 2, dans les 40 meilleurs clubs français, qu'on investit dans les infrastructures, c'est que bien évidemment on veut être compétitif pour monter un jour. Mais on n'est pas si mal en 2ème division ! Quand on voit Monaco, Le Havre, Nantes ... C'est difficile de monter et de rester. Quand on voit aussi les 20 millions d'euros dépensés par Monaco, ça change considérablement le tableau de la Ligue 2 ... »

 

=> Une équipe trop jeune au Tours FC, seulement dans le but de les revendre ensuite ? « Pour l'instant, on est dans une vraie logique de formation et de post-formation. C'est ce qui nous a réussi avec Giroud, Koscielny, Diarra, Bong hier, Oniangué, Leroy demain. Il y a aussi une question de moyens. Mais il ne faut pas oublier les arrivées de Cardy, Buengo, Blayac, Sartre, ... »

 

=> Le Tours FC manque de guerriers ? : « Oui, en Ligue 2 il nous faut des joueurs prêts à batailler. Mais il faut chercher, comme on l'a fait avec Billy, la qualité technique. Il faut s'adapter à son championnat. »

 

=> Trop de confort pour les joueurs ? : « La question se pose, oui. Il ne faut pas s'embourgeoiser. On peut vite s'endormir. Il faut compter sur les joueurs pour faire la part des choses. »

 

=> Quelle est votre situation personnelle ? : « Les choses sont très claires, je ne suis pas un mercenaire ! J'ai passé dix ans à Grenoble, j'aime Tours et je cherche une maison ici. Tant que j'ai le sentiment qu'il y a une perspective, je ne lâcherai pas l'affaire. L'érosion est là c'est vrai, la période compliquée. Ce n'est surtout pas maintenant qu'il faut montrer des failles. On essaie de travailler tous les jours en se disant que si c'était le dernier jour, que ferait-on ? »

=> Le changement de nom toujours d'actualité ? : « On parle de détails à aborder, TFC c'est un souci parce qu'on tombe tout le temps sur Toulouse. On y viendra, à cette réflexion. Ce n'est pas essentiel, mais on se posera la question. »

 

=> Pourquoi ne pas avoir vendu Diego pour déjà préparer l'avenir en achetant d'autres joueurs ? : « Ce que je veux dire, c'est que vendre les joueurs c'est ne pas avoir d'ambition. Quand on ne les vend pas, on aurait pu investir cet argent autrement. Notre logique est 1. Sportive 2. Economique. »

 

=> Quid des difficultés de Kévin Lejeune malgré son statut ? : « C'est un garçon qui a très souvent été titulaire, on ne peux pas dire qu'il n'a pas sa chance. Il a évolué, c'était un ailier virevoltant à Auxerre, il a moins de dynamique mais plus d'intelligence tactique aujourd'hui. C'est moins poudre aux yeux, mais il est sécurisant. »

 

=> Billy Ketkeophomphone, un bon coup ? : « Ce n'est pas un pari "Ketkeo", il peut jouer à plusieurs postes d'attaque, c'est déjà un bon joueur de Ligue 2, qui s'il prend du volume physiquement fera des étincelles. »

 


 

=> Pour revoir toutes les questions posées à Max Marty, "cliquez ici". Tchat organisé par Sylvain Taillandier pour La Nouvelle République.