TOURS FOOTBALL CLUB

Toute l'actualité du Tours FC, les résultats et toutes les news en direct ! Le blog et rendez-vous des supporters tourangeaux


Peter Zeidler : «Mon métier normal, c'est professeur de français»

Publié par TOURS FOOTBALL CLUB sur 2 Août 2011, 23:00pm

Catégories : #Saison 2011-2012 : Ligue 2

Peter Zeidler, le nouvel entraîneur allemand de Tours, vit comme un "rêve" sa première expérience en France. Découvrez ci-dessous une interview intéressante du successeur de Daniel Sanchez, qui avoue avoir eu peur après la rétrogradation provisoire du club.

 

crucet-zeidler

 

Comment êtes-vous devenu l'entraîneur de Tours ?

 

Cela a toujours été un rêve pour moi d'entraîner en France car mon métier normal, c'est professeur de français. J'ai fait ça pendant vingt ans, à mi-temps avec le foot. En 2008, j'ai arrêté d'être prof pour devenir adjoint de Ralf (Rangnick), à Hoffenheim. Il y a six mois, il est parti à Schalke. Moi, je n'avais rien, alors qu'il jouait la demi-finale de la Ligue des Champions (contre Manchester United, 0-2, 1-4) ... Et Tours m'a contacté, le courant est bien passé, le rêve est devenu réalité.

 

Vous êtes vite revenu sur terre ...

 

Le premier nouveau mot français que j'ai écrit dans mon cahier de vocabulaire, c'est DNCG ! Quand j'ai appris la rétrogradation (le 1er juillet), j'étais un peu choqué. Je me suis dit, j'ai quitté mon pays, ma famille, et on est déjà en National ! Mais le président (Frédéric Sebag) m'a vite rassuré. Cela n'a pas été un problème pour l'équipe. Au niveau de la mentalité à l'entraînement, il n'y a que des compliments à faire.

 

A quarante-huit ans, c'est votre première expérience comme entraîneur à ce niveau. Avez-vous peur de ne pas être à la hauteur ?

 

J'ai déjà entraîné un club pro car, en Allemagne, la Troisième Division est à 100% pro. Comme adjoint, j'ai dirigé des séances. Je me sens à l'aise, je suis content de mon équipe, et je ne vais pas rentrer en Allemagne si un joueur part (Sourires.) Je ne me prends pas la tête. Pour moi, c'est une grande joie d'aller à Lens, en Bretagne, c'est aussi un cours de géographie. Après en avoir parlé à mes élèves, je vais découvrir ces endroits ...

 

Recueillis par A. Clément - L'Equipe

Commenter cet article