TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


Rénovation du stade de la Vallée du Cher, ça coince encore ...

Publié par TOURS FOOTBALL CLUB sur 5 Avril 2011, 23:01pm

Catégories : #Saison 2010-2011 : Ligue 2

Alors que le club et la mairie s'étaient entendus sur un projet de rénovation du stade de la Vallée du Cher, voilà que les choses se gâtent, la mairie ayant fait machine arrière ...

 

vdc-jean-royer

 

On se croirait revenu quelques temps en arrière, époque où le Tours Football Club et la municipalité tourangelle avaient du mal à dialoguer et surtout à avoir la même vision des choses concernant l'avenir du club et du football à Tours. Alors que courant 2010, le club et la mairie se mettent d'accord sur l'idée d'un grand projet de rénovation du stade, voilà que la municipalité a revu tout à la baisse depuis une réunion à la Ligue de Football Professionnel, souhaitant seulement désormais se mettre aux normes demandées par celle-ci.

 

Rappelons que le club tourangeau possède actuellement une dérogation pour pouvoir jouer dans son stade ... en Ligue 2. En cas de montée en Ligue 1, la Ligue oblige le club a avoir une tribune couverte de 5.000 places pour mi-septembre, alors que la mairie aurait préféré comme date butoire plutôt décembre 2011. Bref, on l'a tous compris, la mairie tourangelle l'a joue petit bras et serait bien content de voir le club rester en Ligue 2 encore quelques temps. Le soucis est que le président du Tours FC, Frédéric Sebag, commence à perdre patience. Il a d'ailleurs été obligé de prendre les devants par rapport à un stade de repli en cas de montée, ce que lui a demandé la Ligue. Il nous explique donc dans les colonnes de La Nouvelle République qu'il a contacté le président du Mans FC, Henri Legarda, lui demandant d'accueillir le Tours FC en cas de besoin.

 

Comme vous l'avez deviné, la balle est dans le camp de la mairie de Tours. Sachant tout de même que le Tours FC est prêt à financer sur fonds privés 30 millions d'euros, sur un projet maximal de 70 millions d'euros, ce qui n'est vraiment pas rien ! Le vice-président du club, Christophe Bouchet, est prêt à oeuvrer pour ce stade, mais encore faut-il lui laisser les moyens de le faire ...