TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


Retour sur une humiliation ...

Publié par TOURS FOOTBALL CLUB sur 18 Janvier 2010, 14:56pm

Catégories : #Saison 2009-2010 : Ligue 2


Daniel Sanchez puis Max Marty reviennent sur la lourde défaite face à Dijon.


2009-2010-3283.jpg


Daniel Sanchez, entraîneur du Tours FC :
« On a manqué de maturité et de caractère. On n'a pas le droit de lâcher ainsi.
On joue en zone, d'accord, mais cela n'exclut pas d'exercer un marquage sur le joueur le plus proche. Il faut jouer aussi avec sa tête et jouer avec son partenaire.
Ce qui me met en colère, c'est qu'on savait comment Dijon allait jouer : Isabey et Carrière en rampes de lancement et des ballons devant. Primo, il fallait les stopper à la source, on ne l'a pas fait. Secundo, il ne fallait surtout pas s'aligner derrière. En attaque, il fallait aussi gérer la profondeur, on ne l'a pas fait.
On sait qu'il nous manque ce joueur qui joue dans la profondeur devant. On avait Gherieni. Il faut qu'on en trouve un avant la fin du mercato.
On a aussi un souci d'efficacité : Dijon centre quatre fois et marque deux fois, Nous, on centre quinze fois et on ne marque pas.
Maintenant, je veux croire que c'est un accident de parcours. Ceux qui ont fauté, vendredi, avaient réalisé une excellente première partie de saison. Au Havre, on est fort capables de présenter un autre visage. Il faut une réponse collective. »


Max Marty, manager du Tours FC :
« On est une équipe qu'il ne faut pas trop flatter. On a dit que c'était bien à Monaco, et derrière…
A partir du moment où nos quatre défenseurs ne vont pas au marquage, que notre milieu part à l'aventure, qu'on se retrouve à jouer en 4-2-4 plutôt qu'en 4-4-2, que nos attaquants jouent dos au but, mais ne vont pas dans la profondeur, ne bougent pas, attendent le ballon dans les pieds, difficile d'y arriver.
C'est bien joli de se battre pour tirer un coup-franc mais le mieux, c'est de tirer pour le mettre au fond.
Il faut impérativement que nous hissions notre niveau de jeu dans nos matchs faibles. En clair, on n'a pas le droit de tomber en dessous d'un certain niveau.
On n'a pas le droit de jouer ainsi, de lâcher, déjà par respect pour nos supporters et nos sponsors.
Curieusement, le 16 janvier 2009, on avait déjà perdu 4-1 contre Metz. Derrière, ça avait décollé. Mais j'attends une réaction. On n'avance pas que sur de bonnes intentions, mais par des actes. »


Source : La Nouvelle République