TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


Tours FC - AC Ajaccio : 2-2 - Compte rendu

Publié par TOURS FOOTBALL CLUB sur 12 Avril 2011, 00:12am

Catégories : #Saison 2010-2011 : Ligue 2

TITI, TU NOUS A MANQUÉ !

 

tours - http://img.over-blog.com/90x87/0/14/20/31/Logos-clubs/AJACCIO-copie-1.png

 

Tours FC - AC Ajaccio : 2-2 ; Buts : Sartre (83') et Buengo (93') pour Tours, André (41') et Kinkela (91') pour Ajaccio ; Stade de la Vallée du Cher : 6.756 spectateurs ; Ligue 2 : 30ème journée ; Arbitres : M. Coué assisté de MM. Khaldi et Paris ; Avertissements : Buengo (73') et Oniangué (74') à Tours, Poulard (63') et Lippini (79') à Ajaccio ; Expulsion : Diego (84') à Tours. 

 

TOURS_AJACCIO.jpg


Les tourangeaux ne sont pas parvenus à revenir à hauteur du podium mais ont arraché un résultat nul dans les toutes dernières secondes. Si Diego risque une grosse suspension, le Tours FC peut compter sur le retour du grand Titi Buengo !

 

Quelle fin de match, quelle tension dans un vrai match entre deux équipes luttant pour la montée en Ligue 1. Après l'égalisation, le Tours FC n'a malheureusement pas eu le temps de mettre la pression sur le but corse à cause de l'expulsion du brésilien Diego. Ajaccio en alors profité mais l'infatigable Titi Buengo pour son retour à sauver les meubles en arrachant un nul plus que mérité.

 

Song peut rentrer au pays ...

 

Après plusieurs coup franc de part et d'autre, la première grosse occasion (et c'est peu de le dire) est tourangelle. Sur un long ballon de Genevois en profondeur, Diego centre parfaitement devant le but mais Song tremble à trois mètres de la cage en ne cadrant pas (15') !!! Le Tours FC a la possession mais tombe sur une équipe accrocheuse, fourbe et toujours à la limite du raisonnable dans ses interventions. Les Bleus poussent mais la défense ajaccienne, bien regroupée, tient toujours. C'est au contraire Ajaccio qui va incroyablement ouvrir le score sur sa première occasion du match. Tout part d'un dégagement du gardien Debès, Genevois passe au travers, André de la tête décale Kinkela qui lui remet et ce dernier n'a plus qu'à ajuster Sopalski de près (0-1, 41'). Les joueurs tourangeaux ont alors pris un véritable coup sur la tête et retournent aux vestiaires en étant menés.

 

A la reprise, le Tours FC a la balle mais ça manque de vitesse pour inquiéter des visiteurs qui semblent gérer leur avantage d'un but. Du jamais vu alors sous l'ère Sanchez avec deux entrées coup sur coup de Cardy et Buengo dès l'heure de jeu. Le capitaine du début de saison sonne d'ailleurs la révolte suite à un corner mal dégagé. Sa reprise de volée est mal repoussée par Debès et Cétout manque l'égalisation d'un cheveu (69') ! Les tourangeaux s'impatientent et n'arrivent pas à trouver la faille. Jusqu'à un superbe coup franc enroulé de Diego repris de la tête (ou plutôt de l'épaule) par Romain Sartre, l'ancien lensois, pour sa première apparition à la Vallée du Cher (1-1, 83'). Mais les Bleus n'ont pas le temps de profiter de cette égalisation pour pousser sur le but adverse, étant réduit à dix suite à cause d'un coup de coude de Diego sur Lippini (84'). Ajaccio prend alors le jeu à son compte et ça fait mal. Socrier de la tête sur coup franc heurte tout d'abord la transversale (87') puis Kinkela oblige Sopalski à un arrêt (89'). Avant que ce même Kinkela, ancien tourangeau, ne trompe cette fois-ci Sopalski d'une sublime frappe enroulée à l'entrée de la surface (1-2, 91'). Mais sur un long ballon de Sartre, la défense corse tergiverse, Titi Buengo en profite alors pour égaliser tel un renard des surfaces après une roulade (2-2, 93') !

 

Une fin de match assez incroyable où les Bleus sont passés de l'enfer à un nul qui permet de rêver encore. Ah, où serions-nous si l'immense Titi Buengo n'aurait pas été blessé quatre mois ? Puissant, généreux, leader, ce joueur est la clé de cette fin de saison, l'âme de cette équipe. Aussi important que Cardy dont Sanchez ne pourra plus se passer de ses services, et tout comme Sartre qui a tout pour devenir le boss en défense.

 

Maintenant, soyons aussi clair, ce résultat est loin d'être bon sachant que le Tours FC va désormais se déplacer par deux fois, à Châteauroux vendredi puis à Boulogne-sur-Mer. Après, cette égalisation miraculeuse est peut-être un signe, on a en tout cas envie d'y croire ...

 

Tours FC : Sopalski - Cétout, Genevois, Sartre, Moimbé - Song (Buengo 62'), Oniangué, Ca (cap.), Lejeune (Cardy 62') - Diego, Guié-Guié. Entraîneur : Daniel Sanchez.

 

AC Ajaccio :  Debès (cap.) – Lippini, Maire, Poulard, Begeorgi – Cavalli (El Hany 80'), André, Lasne, Pierazzi, Kinkela - Rivière (Socrier 80'). Entraîneur : Olivier Pantaloni.