TOURS FOOTBALL CLUB

Toute l'actualité du Tours FC, les résultats et toutes les news en direct ! Le blog et rendez-vous des supporters tourangeaux


Jean-Marc Ettori : «Si on se presse, on vend Andy Delort moins cher»

Publié le 5 Août 2014, 08:00am

Le transfert d'Andy Delort n'est pas encore assuré pour cette semaine, malgré l'accord du joueur avec un club anglais. Le Tours FC n'a toutefois pas trop le choix s'il souhaite recruter ensuite. Malheureusement, le club tourangeau va devoir vendre son buteur moins cher que prévu et pas au-delà de 4 millions d'euros. Le président Jean-Marc Ettori souhaite toutefois attendre le plus longtemps possible afin de vendre à un juste prix son attaquant, auteur de 24 buts la saison passée.

On ne vendra pas Andy Delort 5 millions, ni même 4. Toute l’Europe est en crise. Nous n’avons eu aucune offre de clubs français. Aujourd'hui, ce n'est plus ce qu'on aurait aimé avoir. Mieux vaut partir haut et descendre, que partir bas. On est bien en-dessous des 4 millions d'euros. Nous avons des offres de 2 millions pour le moment. On discute. J’ai fait un peu de politique dans le passé pour savoir manier la langue de bois. Si on se presse pour vendre, on le vend moins cher. Si on ne se presse pas, on le vend plus cher mais on ne pourra pas demander à la DNCG de pouvoir recruter. Donc c’est un équilibre difficile à trouver.

France Bleu Touraine

Jean-Marc Ettori : «Si on se presse, on vend Andy Delort moins cher»
Commenter cet article

chaverot 05/08/2014 13:30

A quand une DNCG en Europe?

TOURS FOOTBALL CLUB 05/08/2014 13:51

Cela existe désormais. Le PSG ne peut recruter avant d'avoir vendu un joueur par exemple.

gloubiboulga 05/08/2014 09:36

à méditer:
=======

Petit poisson deviendra grand
Pourvu que Dieu lui prête vie;
Mais le lâcher en attendant,
Je tiens pour moi que c'est folie:
Car de le rattraper il n'est pas trop certain

Un carpeau, qui n'était encore que fretin,
Fut pris par un pêcheur au bord d'une rivière.
«Tout fait nombre, dit l'homme en voyant son butin;
Voilà commencement de chère et de festin:
Mettons-le en notre gibecière.»
Le pauvre carpillon lui dit en sa manière:
«Que ferez-vous de moi? Je ne saurais fournir
Au plus qu'une demi-bouchée.
Laissez-moi carpe devenir:
Je serai par vous repêchée;
Quelque gros partisan m'achètera bien cher:
Au lieu qu'il vous en faut chercher
Peut-être encor cent de ma taille
Pour faire un plat. Quel plat? croyez-moi, rien qui vaille.
- Rien qui vaille? Eh bien! soit, repartit le pêcheur:
Poisson, mon bel ami, qui faites le prêcheur,
Vous irez dans la poêle; et vous avez beau dire,
Dès ce soir on vous fera frire.»

Un Tiens vaut, ce dit-on, mieux que deux Tu l'auras;
L'un est sûr, l'autre ne l'est pas.


la Fontaine - Le petit Poisson et le Pêcheur Livre V Fable 3

gloubiboulga 05/08/2014 09:27

à retenir, l'adage "un tiens vaut mieux que deux tu l'auras", soit mieux vaut opter pour quelque chose que l’on obtient immédiatement plutôt que pour quelque chose de plus de valeur mais que l’on n'est pas sûr d’obtenir plus tard....