TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


Bryan Bergougnoux dévoile son salaire et primes !

Publié le 1 Décembre 2015, 06:00am

Alors que le Tours FC reçoit Clermont ce soir (21 heures), Bryan Bergougnoux a accepté de briser le tabou de l'argent dans le monde du ballon rond pour France Football.

A signaler le retour de suspension de Jonathan Gradit pour le match, Thibaut Cillard et Luca Miracoli sont eux incertains.

Au début de ma carrière, j’ai gagné trop d’argent. Je n’étais pas préparé à tout ça. Et quand tout cet argent arrive, soit on est très mature, bien entouré et on a la capacité de gérer ça, soit on n’est pas du tout préparé, sans personne assez fort autour de vous pour vous entourer et on dérape. Ç'a été mon cas.

On fait des crédits, pendant 4, 5 ans tu ne payes que des intérêts, et après tu ne peux plus assumer. À Toulouse, je prenais 60 000 euros bruts par mois. Quand t’es célibataire, il faut presque enlever la moitié, et je remboursais quasiment 20 000 euros de crédit par mois ! Des choses qui font plaisir, mais qui ne donnent pas forcément une bonne image.

À la fin, je ne pouvais plus payer, il a fallu revendre tous les biens. Et quand les huissiers arrivent… Ils sont repartis avec ma grosse voiture notamment. Aujourd’hui, je paye encore ces erreurs.

Quel salaire et quels primes au Tours FC cette saison ?

Je comprends les gens qui sont au smic et qui galèrent. J'arrive à me mettre à leur place. Mais si ces gens-là avaient la possibilité de faire ce métier et de gagner autant d'argent, ils le prendraient volontiers. Le football, c'est aussi beaucoup d'efforts et de sacrifices pour devenir professionnel. Je sais ce que c'est.

Aujourd'hui, je ne peux pas mettre d’argent de côté. Je n’ai même plus forcément les moyens d’aider ma famille. Ça aussi c’est un regret. C’est très contradictoire, mais je me trouve beaucoup plus heureux et épanoui avec 14 000 euros par mois et encore quelques dettes que je ne pouvais l’être quand j’étais célibataire à 20 ans avec des salaires extraordinaires. J’ai un rythme de vie qui me convient et une famille magnifique.

J'étais à 17 000 euros en fin de saison dernière. J'étais en fin de contrat, mais j'ai vite signé de nouveau. Je ne pouvais pas prendre le risque d'attendre et d'espérer mieux. Si je dis non, quelqu'un d'autre prend le contrat à 14 000 euros et je peux me retrouver au chômage. À Tours, les primes, c'est 300 euros la victoire, 450 euros à l'extérieur.

Bryan Bergougnoux dévoile son salaire et primes !