TOURS - CLUB DE FOOTBALL

Toute l'actualité du club de Tours, les résultats et toutes les news en direct ! Blog non officiel et indépendant du Tours FC


Interview André Biancarelli : "Créer la surprise"

Publié par TOURS FOOTBALL CLUB sur 17 Décembre 2009, 21:45pm

Catégories : #Saison 2009-2010 : Ligue 2


Entraîneur des gardiens du Tours FC depuis le début de saison, André Biancarelli officiait auparavant en tant qu'entraîneur des gardiens à l'AS Monaco. L'occasion d'un retour aux sources donc suite à l'affiche de coupe de France.


André, en piochant Monaco, le Tours FC, votre nouveau club, n’a pas bénéficié d’un tirage anodin…
On aurait préféré jouer à domicile, et d’autant plus sachant l’intérêt du club pour cette compétition. L’adversaire, je n’en fais pas un intérêt personnel mais collectif. Et il faut reconnaître qu’on a tiré le gros morceau. On se présentera au Louis II en outsider. A nous de faire le maximum pour créer la surprise.

Gardez-vous un œil sur les performances asémistes ?
Bien sûr, je suis leurs résultats. Il y a pas mal de joueurs que j’ai côtoyé. Si nous avons gardé contact ? J’ai revu Yohann Thuram et Djamel Bakar à Tours, lorsqu’ils sont venus affronter la Tunisie avec l’Equipe de France Espoirs. Mais il faut savoir tourner la page. Aujourd’hui, je suis à 100% pour le Tours FC.

Comment ça se passe ?
Pas trop mal. On essaye d’avancer, de faire le maximum. Je suis content de travailler avec trois gardiens intéressants. J’essaye de leur inculquer ce que je peux, mon expérience…

Entre portiers de Ligue 1 et de Ligue 2, y a-t-il de grandes différences ?
Romain Salin, l’un de nos trois gardiens, a tout de même évolué en première division (à Lorient, ndlr) avant de connaître un passage plus difficile. J’arrive avec mes idées, j’essaye d’apporter. C’est un peu différent de l’ASM FC où les jeunes étaient formés au club, on savait dans quel esprit ils arrivaient. Là, je travaille avec trois gardiens de formations différentes, avec des acquis à remettre à plat afin qu’ils apportent leurs qualités au club.

Les infrastructures ?
Le club y travaille beaucoup, a envie de réussir et les collectivités suivent. Des nouveaux centres d’entrainement et de formation sont en passe de voir le jour.

Pour quels objectifs ?
Le court terme d’abord : les rencontres qui nous opposent à Istres puis Bastia, au terme desquelles on espère atteindre au moins les 30 points sur 32 possibles. Sur le plus long terme, il existe un projet de 3 ans pour monter en première division. Sachant que si la montée arrivait cette année, le club serait prêt…