TOURS FOOTBALL CLUB

Toute l'actualité du Tours FC, les résultats et toutes les news en direct ! Le blog et rendez-vous des supporters tourangeaux


Un match « NO LIMITS » ... (2001-2002)

Publié par TOURS FOOTBALL CLUB sur 3 Avril 2012, 23:00pm

Catégories : #Souvenirs

Voici la suite de notre rubrique concernant l'histoire du club. Agrémentée par un supporter tourangeau, Philippe, qui nous fait gracieusement partager ses archives.

  Ito_TFC-Guingamp_01-02.JPG

Le milieu japonais Tatsuru Ito, inconsolable après l'élimination tourangelle ... 


Un match « NO LIMITS » ...

 

On a coutume de dire que « l'arbitre fait partie du jeu » mais jamais cela ne se sera révélé aussi vrai qu'en cette soirée du 15 décembre 2001. A l'occasion de cette confrontation entre le Tours FC (CFA) et l'EA Guingamp (Division 1) comptant pour les 32èmes de finale de la Coupe de France. Comme tout club amateur, Tours est ravi de recevoir un club de l'Elite, l'occasion de tutoyer le haut niveau, faire plaisir à son public (il y aura 8.200 spectateurs) et susciter l'intérêt des médias en cas d'exploit. Un exploit qu'on n'imagine pas hors de portée. Deux années auparavant, au même stade (de la compétition et de la Vallée du Cher), un Olympique Lyonnais autrement mieux armé a déjà injustement échappé au piège tendu par les Bleus. Personne n'a oublié et cette fois, nul n'en doute, sera la bonne ...

L'entraîneur Albert Falette a décidé que son équipe jouerait crânement sa chance et l'a organisée en un 4-5-1 qui n'entrave en rien sa capacité à se porter rapidement à l'attaque. Tours aligne ainsi Raimbault – Miennel, Yenga, Bassinat (cap.), E. Liri – Ito, Gougé, Vahirua, A. Liri, Soumah – Lestin. Guy Lacombe, vieille connaissance tourangelle à présent coach de Guingamp, pressent déjà que la soirée promet d'être compliquée, même si son équipe a fière allure. Il présente Gnanhouan – Bourdeau, Guyot, Fournier, Guillaume – Fiorèse, Baret, Michel (cap.), Malouda – Guivarc’h, Bardon. C'est Mr Lannoy qui officie à l'arbitrage et il ne va pas manquer de travail, même s'il ne le sait pas encore. Un petit mot enfin sur les conditions climatiques qui auront leur importance, il fait froid, la pelouse est gelée et les appuis sont difficiles.

Tours débute la rencontre de la meilleure et de la pire des façons. De la meilleure en se procurant d'entrée une occasion franche (tir de Soumah repoussé sur la ligne) et de la pire en encaissant par Bardon un but qui semble déjà signer la fin de l'aventure (0-1, 3'). C'est compter sans la fougue de nos Bleus morts de faim qui continuent à pousser et finissent par égaliser par un Lestin enfin décomplexé. Décalé sur la droite, il bute une première fois sur le portier breton avant de redresser une balle que celui-ci propulse maladroitement dans ses propres filets (1-1, 20'). Guingamp fait le dos rond, les tourangeaux attaquent de tous côtés mais sans trouver la faille. Liri réalise un geste de classe mais frappe au-dessus (27'), Lestin se montre trop altruiste (64') et Paiotti qui vient de remplacer Vahirua fatigué voit son tir repoussé sur la ligne par Bourdeau (74').

C'est à partir de ce moment-là qu'interviennent les premiers coups de théâtre et que les décisions arbitrales se révèlent décisives. 75ème minute : Fabrice Fiorèse crochète extérieur dans la surface Bassinat qui tend la jambe, l'attaquant guingampais s'effondre. Pénalty évident pour tout le monde sauf pour Mr Lannoy il est vrai idéalement placé. Limite, limite ... 85ème minute : à la réception d'un superbe coup-franc de Stéphane Gougé, Soumah surgit au cœur de la défense guingampaise pour arracher une qualification méritée. Mais Mr Lannoy a vu une faute préalable d'Eric Liri sur un défenseur et invalide le but. Une faute incontestable pour certains, pas pour d’autres. Encore limite, limite ... En prolongations, Tours fait preuve du même remarquable esprit d'enthousiasme et force enfin la décision par Serge-Alain Liri qui envoie les Bretons en enfer en s'échappant à la limite du hors-jeu pour aller crucifier Gnanhouan (2-1, 101'). Limite ou pas limite ? L'arbitre valide le but sans hésiter pendant que Guy Lacombe, fou furieux, accuse l'attaquant tourangeau d'être hors-jeu d'au moins trois mètres !

 

Tours a fait le plus dur en prenant l'avantage mais ne peut conserver celui-ci. Bourdeau, de la tête, reprend en effet un corner de Bardon, le meilleur guingampais (2-2, 111'). Dommage car on ne nous empêchera pas de penser que sur une pelouse moins glissante, Raimbault aurait pu repousser l'essai. Tout se jouera donc aux tirs au but, pense-t-on de part et d'autre, une perspective qui n'enchante personne mais rassure tout le monde. Ce serait trop bête d’encaisser un but dans les dernières minutes, merci bien, Tours a déjà donné il y a deux saisons ... Ce but arrive pourtant à la 118ème minute ! Et pour les tourangeaux ! Le dernier tournant du match. Sur une longue balle balancée par l'arrière garde bleue, Lestin en retard va au contact de Bourdeau, dernier défenseur. Ce dernier s'écroule, l'attaquant récupère le ballon et lobe Gnanhouan. Troisième but tourangeau, celui de la qualification. C'est le début d'une comédie arbitrale qui tourne à la dramaturgie. Mr Lannoy valide dans un premier temps le but en désignant le rond central puis se ravise au vu de l'attitude de son assesseur de touche qui signale une faute préalable sur le défenseur guingampais. Faute ou pas faute ? Lestin prétend avoir joué « à l'épaule », les Bretons parlent d'une « poussée dans le dos », le journal L'Equipe dans son compte rendu parlera « d'obstruction grossière ». Les images permettent toutes les interprétations. Si le contact entre Lestin et Bourdeau déséquilibre bien celui-ci, cela n’implique pas que la charge ait été irrégulière et que l'état du terrain n'ait pas joué un rôle dans sa chute. Limite, limite, toujours. Tellement limite que l'attitude du juge de touche n'est pas plus nette. Après avoir dans un premier temps semblé signaler une faute, il a rabaissé son drapeau avant de le lever à nouveau, cette fois définitivement. Sous la pression de Guy Lacombe et de son staff venu l'intercepter, on peut le penser ? En effet, si le juge assistant explique le malentendu par « un drapeau dirigé non pas vers le rond central mais vers le camp tourangeau pour signifier la faute », il n'explique pas pourquoi il remontait vers le centre du terrain en longeant la ligne (signe qu'un but est validé), ce qui permit ainsi au banc guingampais de lui sauter dessus lorsqu'il arriva à son niveau ! Une explication donc plus que limite ...

 

Pour les tourangeaux, la cause est entendue et Albert Falette parlera d'intimidation guingampaise. Le match tourne au folklore dans la plus grande confusion. L'assistant maintient sa décision et l'arbitre de champ se déjuge en invalidant le but. L'entraîneur tourangeau envoie Fred Bassinat poser une réserve technique (jugée irrecevable par les instances) qui s'apparente à un geste désespéré. Aussi désespéré que Serge-Alain Liri à genoux devant le juge de ligne et le suppliant d’accorder le but !

Tours a laissé passer sa dernière chance et semble en avoir déjà conscience. Guingamp exécute un Tours désabusé aux tirs au but avec calme et sang-froid (1-4). Seul Gougé transformera son essai, Ito trouvant le poteau et Bassinat enlevant trop sa frappe. Les tourangeaux malheureux (Ito en pleurs), scandalisés (Gougé : « Je suis écoeuré ») et mortifiés (Yenga : « C'est injuste ») ne gratifieront pas leur public du traditionnel tour d'honneur. L'Equipe titrera le lendemain « Guingamp sans gloire ». Certes, mais avec qualification. Tours n’arrivant décidemment pas à repousser ses limites face à une Division 1 ...

 

Les équipes :

 

Tours FC : Raimbault - Miennel, Yenga, Bassinat (cap.), Eric Liri - Ito, Gougé, Vahirua (Paiotti 69'), Serge-Alain Liri, Soumah - Lestin.

 

EA Guingamp : Gnanhouan - Bourdeau, Guyot, Fournier, Guillaume - Fiorèse, Baret, Michel (cap. - Hervé 65'), Malouda - Guivarc'h (Bourhami 29', Saci 90'), Bardon.

 

 Oncle Phil

 

ToursFC-EAGuingamp-CDF02.JPG

Stéphane Lestin privé d'un doublé, l'action la plus controversée du match ! 

 


 

=> Article précédent : "De la friture sur la ligne ... (1985-1986)" 

=> Cliquez ici pour accéder à l'ensemble de notre rubrique "Souvenirs"

Commenter cet article

TuronorumCL 17/01/2015 18:02

J'étais fou ce soir la...

jacky37 16/10/2013 15:56


Il faisait un froid de canard !!!

Ben 04/04/2012 16:07


Comment ça des photos d'époque ? Il y en a quelques unes ici : http://toursfc.over-blog.com/pages/Phototheque-407020.html


 


Mais c'est vrai qu'on pourrait peut-être mettre les photos officielles de l'équipe de chaque début de saison ...

francia3 04/04/2012 11:10


Merci de ces souvenirs...ce serai bien de mettre des photos de l 'epoque je trouve!


Continuez en tout cas, j'adore!